Construisons Ensemble LEnvironnement et la Santé des TERritoires

La gouvernance du projet

La gouvernance d’un projet est un « processus dynamique de coordination entre les acteurs (privés ou publics) aux identités et ressources multiples » (Chia et al., 2010).

C’est la définition des rôles et des responsabilités de chacun. Elle permet le pilotage des actions, le respect des délais, des coûts et de la qualité du projet. La définir améliore la communication et la circulation des informations, favorise la mobilisation et l’adhésion des différentes parties prenantes et facilite les prises de décisions. Elle peut donner lieu à la création d’une plateforme virtuelle d’échanges permettant à chacun de s’exprimer sur les actions mises en œuvre, les résultats obtenus, etc.

Choisir un mode de gouvernance ne signifie pas forcément choisir un chef de projet. Il est d’ailleurs préférable d’y associer l’ensemble des acteurs afin de créer une dynamique et de favoriser l’implication de tous. Un coordinateur, un référent est néanmoins indispensable.

Le comité de pilotage (COPIL)

Il peut être de taille réduite (élus, responsable, partenaires financiers) ou alors composé d’un plus grand nombre d’acteurs (représentation des citoyens, partenaires opérationnels, experts du sujet…)

Il a pour objectif de valider et de suivre la stratégie globale de l’action, de confirmer les objectifs, le calendrier et leur évaluation. Il permet aussi de réajuster au besoin le projet en fonction des réalités de terrain

Il a donc des rôles variés selon le projet : 

© Luc Hincelin, Contact Santé n° 211 (2006)

Source : Zeina Mansour, Hélène Lansade, Ludovique Loquet (et al.), Méthodologie et évaluation d'actions ou de programmes de santé publique. Nouvelle édition 2010, CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur, 2010

Un COTECH (comité technique) peut également être mis en œuvre afin de suivre de manière plus précise le déroulement technique des action mises en place.